Qui sommes nous ? : Etre protestant

 Nous sommes des chrétiens qui puisent leurs convictions dans la réforme du 16ème siècle, en particulier dans la pensée de Martin Luther et Jean Calvin. De manière un peu classique, nous pouvons les résumer en 6 points.

 

  • « La grâce seule » :

    C'est l'amour inconditionnel de Dieu donné en Christ qui nous fait vivre et agir. La valeur d'une personne ne dépend donc ni de ses qualités, ni de ses mérites, ni de son statut social, mais seulement de cet immense amour divin qui donne à chaque être humain sa dignité et sa valeur inaliénables.

  • « La foi seule » :

    La foi personnelle est le fruit d'une rencontre décisive avec Christ et d'un cheminement, d'une recherche avec ses questions, ses doutes et ses découvertes, en dialogue avec soi-même et les autres. L'important est d'accueillir avec confiance l'amour qui nous rend libres et ouverts au partage. Nos engagements et nos oeuvres ne peuvent pas nous « sauver», mais sont la conséquence d'une foi solidaire et fraternelle au service des autres.

  • « L'Ecriture seule » :

    Nous considérons la Bible comme porteuse d'une Parole de vie à travers les témoignages humains qui la constituent. Interprétée et actualisée par des outils théologiques à l'écoute de la culture comtemporaine, l'Ecriture biblique se fait Parole vivante qui nourrit et guide notre foi. C'est par l'action de l'Esprit qu'elle devient une «bonne nouvelle» nous permettant de recevoir dans notre coeur les bienfaits de Dieu.

  • « A Dieu seul la gloire » :

    Dieu seul, absolu et sacré, doit être glorifié. Aucune autre réalité ou entreprise humaine ne peut être idolatrée, et cela vaut pour les doctrines, les traditions et les institutions religieuses. Chaque croyant est l'égal des autres avec lesquels il s'efforce de comprendre l'Ecriture pour orienter son existence. Et puisque le Christ nous libère des instances qui nous oppriment, les protestants favorisent un système démocratique respectant les libertés individuelles et la pluralité des opinions.

  • « Le sacerdoce universel » :

    Chaque membre de la famille chrétienne est «prêtre», témoin de l'amour de Dieu. Sous la seule conduite du Christ, le peuple des croyants assume joyeusement sa mission de témoignage et d'amour du prochain, hors tout pouvoir hiérarchique. Les pasteurs sont des ministres (serviteurs) appelés et reconnus par l'Eglise pour l'accompagner dans son cheminement terrestre. Leurs tâches essentielles sont entre autres l'annonce de la Parole de Dieu et l'administration des deux sacrements que sont le baptême et la Cène (le partage du pain et du vin). Mais chaque fidèle est appelé à agir pour le bien-être de l'Eglise en fonction de ses charismes.

  • « L'Eglise doit se réformer sans cesse » :

    Les organisations ecclésiales sont des réalités humaines faillibles et exposées à l'erreur ou l'usure de ses pratiques traditionnelles. Ainsi, les Eglises sont invitées à porter sans cesse un regard critique sur leur propre fonctionnement et témoignage. Aucun magistère ne saurait imposer sa volonté d'en haut, mais tous les croyants ont la responsabilité de conduire leur Eglise en restant fidèles aux valeurs bibliques de droiture, de justice et de fraternité.